burqua.1266311953.jpghmorganlettrine2.1266325515.jpgD’après L’Imprévisible, un agenda « dans l’esprit, et à la lettre, croisement entre l’Almanach des honnêtes gens (1787) de Pierre Sylvain Maréchal, le Calendrier révolutionnaire français (1793) de Fabre d’Eglantine et le Calendrier du Père Ubu (1901)  d’Alfred Jarry », selon Pierre Assouline, MARDI GRAS est décrété “journée nationale sans cagoules”.

Qu’on se le dise et…
bas les masques!

 

Illustration: anonyme


Laisser un commentaire

Patrick Corneau