bengoossens1.1206433113.jpgLes médecins, les informaticiens, les économistes (…) prononcent certains mots techniques qui les étonnent eux-mêmes, après lesquels ils n’osent plus rien dire. Et c’est moins les mots eux-mêmes que ce brusque silence qui nous laisse perplexe. Comme disait Chardonne: « Le plus tragique, c’est le silence des bavards; ceux qui se cachent dans le silence et derrière les paroles. »

Illustration: « Silent heights », photographie de Ben Gossens

  1. alainlecomte says:

    Certains blogueurs prononcent certaines phrase sententieuses qui les étonnent eux-mêmes, après lesquels ils n’osent plus rien dire. et c’est moins ces phrases que ce brusque silence qui nous laisse perplexe 🙂

    Y compris, parfois, leurs commentateurs… 😉

  2. Joël Minois says:

    La jargon technique a quand même ‘avantage en usant d’un mot au sens très précis d’éviter la répétition de longues péripharses. J’en vois des exemples plusieurs foi paar jour en faisant de la botanique.

Répondre à Joël Minois Annuler la réponse.

Patrick Corneau