wnicholsonlustrebowl.1304088626.jpg

« La beauté est la promesse du bonheur. »

Stendhal

Illustration: William Nicholson, « The Luster Bowl », 1910.

  1. J’ai une autre approche :
    – Être heureux, c’est être disponible… au monde, aux autres, à l’effort… à la vie quoi !!

    On peut souffrir, ou avoir du plaisir… Mais tant qu’on reste disponible, on est heureux… quoiqu’on endure.

  2. Je me rends compte que j’ai répondu un peu à côté :

    Pour moi, la beauté : c’est le « sentiment d’une relation ».

    Ce n’est pas la relation elle-même, mais le sentiment que l’on en éprouve.

    De cette manière, on peut comprendre pourquoi et comment on perçoit différemment les oeuvres, faits, sites,… selon les cultures, les sensibilités, les expériences…

Répondre à Jean-Pierre Bernajuzan Annuler la réponse.

Patrick Corneau