1935ferliprotsJe suis dans une librairie rue Rambuteau, deux « djeunes » entrent, un garçon et une fille, bien mis, style études commerciales. Ils déambulent entre les rayons et, visiblement, n’ont pas l’intention d’acheter des livres, ils sont là pour lister les auteurs (à la mode) qu’ils connaissent pour s’éblouir l’un l’autre sur l’étendue de leurs lectures: Untel: « trop cool! », Unetelle: « waouh cooool!,  » Tel titre: « ah, hypercool! »
Le « coolisme » (ou « cool attitude »), encéphalogramme plat du jugement critique.

« Lorsqu’on ne sait ni lire ni écrire, on ne parle pas pour ne rien dire, » Jean Grenier

Illustration: photographie©Lelorgnonmélancolique.

Répondre à lorgnonmelancolique Annuler la réponse.

Patrick Corneau